Un char Renault FT17 exposé sur le parking de l'espace culturel

Publié le par ASPPM

Art OF du 11 octobre 2014

Vendredi, vers 15 h, l'arrivée d'un char Renault FT17 pour l'exposition 14-18 n'est pas passée inaperçue, sur le parking de l'espace culturel Maurice-Ripoche. Arrivé sur un plateau du Musée des blindés de Saumur, qui en possède quatre versions dont deux roulantes, il a roulé jusqu'à l'emplacement où les visiteurs de l'exposition sur la Grande Guerre pourront l'admirer, tout le week-end. C'est grâce à l'association Mémoire vivante du patrimoine gestois que la collection exposée a pu s'enrichir de cette pièce rare. Les premiers chars français, utilisés en avril 1917 sur le Chemin des Dames, ont été les Schneider (une dizaine de tonnes) et le Saint-Chamond (25 tonnes). Ils se sont largement inspirés de tracteurs agricoles à chenilles. Ils avaient un armement fixe. Le Renault FT 17 (FT pour faible tonnage et 17 pour 1917) a été le premier char construit entièrement. Ses deux innovations techniques majeures : une tourelle qui pouvait pivoter à 360°, et son petit gabarit et son faible tonnage (sept tonnes) qui lui permettaient de descendre dans les tranchées et d'en ressortir. Il a été utilisé pour la première fois en novembre 1917. L'inconvénient majeur était qu'il ne pouvait contenir que deux hommes : le conducteur et le canonnier qui s'occupait à la fois d'approvisionner l'arme, de tirer et d'envoyer des messages par drapeaux ! Si certains s'interrogent sur le coeur bien visible sur la carrosserie, il faut savoir que chaque régiment avait quatre escadrons. Il était d'usage d'attribuer une couleur d'un jeu de cartes à chacun d'entre eux. Il a fallu attendre l'entre-deux guerres pour que la cocarde tricolore apparaisse sur les chars. Exposition visible ce samedi et dimanche, de 10 h à 18 h, à l'espace culturel Maurice-Ripoche

Photo Ouest-France 11 octobre 2014

Photo Ouest-France 11 octobre 2014

Publié dans commémoration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article